Analyse à froid

Barcelone-Chelsea : un Barça méthodique, des Blues friables

Analyse à froid #4. Qualifié au coup d’envoi, le FC Barcelone a validé son ticket pour les quarts de finale avec un large succès (3-0). Un score flatteur pour un Barça réaliste à défaut d’être extraordinaire. En face, Chelsea a montré trop de faiblesses pour espérer mieux.

Chanceux d’être reparti de Stamford Bridge à l’aller avec un nul avantageux (1-1), le FC Barcelone a mis moins de trois minutes pour se faciliter la tâche en ouvrant le score au retour, grâce à son génie Lionel Messi. Après 20 minutes, le break est fait par Ousmane Dembélé. Lionel Messi se charge d’anéantir les derniers espoirs anglais en inscrivant son centième but en Ligue des Champions.

Pourtant, Chelsea n’a pas démérité, face à un Barça plus aussi flamboyant et dominateur qu’il y a quelques années. Son organisation en 3-4-3 en phase offensive a posé des problèmes aux Blaugranas. Mais Barcelone a su faire la différence en profitant des erreurs des Blues.

L’OMS entre en action

Dans la lignée des trio offensifs célèbres de ses dernières saisons (BBC, MSN), on aura vu un OMS efficace hier soir. Messi, Suarez et Ousmane Dembélé ont tous les trois été décisifs. Lionel Messi a réalisé le meilleur match : deux buts inscris, dont l’ouverture du score très tôt (3e), la passe décisive sur le but de Dembélé, 69 ballons touchés pour seulement 4 perdus et 75 % de dribbles réussis. Un match plein pour la Pulga.

Ousmane Dembélé a ouvert son compteur avec le Barça en doublant la mise (20e), à la conclusion d’un mouvement de Messi. Le Français a effectué un match assez propre avec 78 % de passes réussies. Il aura même participé au travail défensif dans les temps forts de Chelsea, comme avec ce tacle en pleine surface de réparation sur Marcos Alonso (48e).

Luis Suarez a été un peu moins en vue, mais termine quand même avec deux passes décisives pour Messi avec sa remise acrobatique (3e) et un bon décalage dans la course de Pulga (62e). Son bon appel embarque Rüdiger et libère l’espace pour Dembélé (20e). Il aurait pu lui aussi marquer en récupérant une mauvaise relance de Courtois, mais le gardien s’est bien repris (47e).

oms-dembele-messi-suarez-barcelone-chelsea-ldc-foot-dinfographies

Umtiti, gros minet de la défense

De bonne augure pour l’équipe de France, Samuel Umtiti s’impose de plus en plus comme le patron de la défense catalane. Face à Chelsea, Umtiti a été à la hauteur quand le Barça subissait le jeu. L’ancien Lyonnais cumule sept interceptions qui ont annihilé les actions anglaises. Ajoutez à cela le fait qu’il n’a pas été dribblé une seule fois, qu’il a contré trois frappes et récupéré neuf ballons, vous obtenez un match très réussi. Il est possible que le FC Barcelone ait besoin de lui et de performances d’aussi belle facture en quarts de finale, au vu des difficultés rencontrées contre Chelsea et de la qualité affichée par certaines adversaires potentiels.

umtiti-barcelone-chelsea-ldc-foot-dinfographies

Chelsea plombé par ses failles individuelles

S’il a réalisé plusieurs arrêts face à Suarez (27e et 47e), Messi (78e) et Paulinho (84e), Thibaut Courtois n’a pas été décisif pour son équipe. Car ses parades sont arrivées un peu tard pour maintenir Chelsea à flots, lorsque le break était fait ou après le troisième but. Et surtout, il n’est pas exempte de tout reproche sur l’ouverture du score et la second but de Messi, où le ballon lui passe entre les jambes. Et il a failli offrir le 3-0 à Luis Suarez au retour des vestiaires.

Ancien joueur du Barça, Cesc Fabregas n’a pas beaucoup brillé devant son ancien public. Si son jeu de passes a été propre (84 % de ses 71 passes réussies), il a perdu trois ballons, dont celui qui initie l’action du deuxième but. Souvent dépassé au milieu, Fabregas a perdu 8 duels sur 9 disputés. En outre, il gêne N’Golo Kanté sur son rush solitaire, l’empêchant de frapper correctement (38e).

Enfin Eden Hazard et Olivier Giroud ont échoué offensivement. Le premier s’est signalé en première mi-temps par ses accélérations et ses décalages, mais s’est éteint au fil du match. Ses trois frappes ont été contrées ou hors cadres, et termine le match avec cinq ballons perdus pour 51 touchés. L’avant-centre français a lui beaucoup lutté avec Umtiti, Piqué et Busquets, sans jamais vraiment prendre le dessus. Beaucoup de duels perdus (7), de remises loupées pour Hazard et Willian, des fautes (2) et un carton récolté pour avoir protesté sur une action de Marcos Alonso qui semblait mériter penalty (49e).

Marcos Alonso qui, avec le Brésilien Willian et le Français N’Golo Kanté, fait partie des satisfactions du côté des Blues. Son coup franc sur le poteau aurait pu relancer son équipe juste avant la mi-temps (45e +1). Malheureusement pour eux, ils n’ont plus que le championnat d’Angleterre à jouer, pour tenter d’arracher une qualification pour la Ligue des Champions la saison prochaine. Le tout dans un contexte de fin de règle pour l’entraîneur Antonio Conte.

failles-blues-barcelone-chelsea-ldc-foot-dinfographies

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.