les-étoiles-deurope-foot-dinfographies-front-VD
Affaire de chiffres

Les étoiles d’Europe : 4e journée

 Le lancement de la saison de Cristiano Ronaldo, les duos d’attaques flamboyants, les défenseurs buteurs. Retour sur les performances remarquables du week-end dans les cinq grands championnats européens.

Ligue 1

Nicolas Pepe

Sera-t-il mis à l’honneur une semaine sur deux ? Déjà excellent contre Rennes lors de l’ouverture de la Ligue 1 (1 but, 1 passe décisive, 2 passes clés, 76 % de passes réussies, 83 % de dribbles réussis) et contre Guinguamp fin août (2 passes décisives, 71 % de duels gagnés, 80 % de passes réussies, 100 % de dribbles réussis), Nicolas Pepe a encore été le moteur de l’attaque lilloise. L’ailier ivoirien assume son rôle de leader, puisqu’il s’est chargé de la transformation de deux penaltys avec succès. Il a parachevé sa prestation d’un troisième but dans le jeu. En dehors de son triplé, Pepe a distribué quelques passes clés (3), et il a effectué un travail de récupération sur son côté droit (5 ballons gagnés). En revanche, il a été moins habile qu’à son habitude dans les dribbles (2 sur 5 réussis) et en difficulté dans les duels (6 duels remportés sur 15). De fait, il a perdu près d’un tiers de ses ballons touchés (15 sur 52).

les-étoiles-deurope-4e-journée-ligue-1-nicolas-pepe-foot-dinfographies

Thauvin-Payet

Presque une heure d’ennui et le festival offensif. En prime time du dimanche soir, Marseille recevait Guinguamp, dernier de Ligue 1. Et il aura fallu attendre le réveil de ses deux cadres offensifs pour que le score se débloque. Une ouverture du score d’une tête lobée du champion du monde Florian Thauvin, suivi quinze minutes plus tard de l’inspiration de Dimitri Payet, et du second but tout en maîtrise technique de Thauvin. De quoi surperformer dans les expected goals, avec un total de 0,34 xG seulement pour trois buts réels ! La frappe de Payet n’avait que 2 % de chances de rentrer.

Le duo finit décisif sur les quatre buts marseillais du soir, puisque c’est Payet qui décale idéalement Mitroglou pour sceller le score (4-0). Pourvoyeurs de 8 passes clés dans la rencontre, les deux milieux offensifs auraient pu terminer le match en étant encore plus décisifs. Très propres dans leurs passes (81 % de réussite), ils ont fait des différences balle au pied comme à leur habitude (60 % de dribbles réussis). En revanche, leur implication dans les duels laisse à désirer, probablement dû à la léthargie de la première période. Payet n’a gagné aucun duel (sur 3) et Thauvin en a gagné que la moitié (8 sur 16). Il n’empêche que le succès marseillais leur est presque entièrement dû.

les-étoiles-deurope-4e-journée-ligue-1-thauvin-payet-foot-dinfographies

Flavien Tait

Après trois défaites consécutives, Angers été parvenu à se relancer par une victoire face à Lille avant la trêve internationale. En déplacement à Dijon, l’une des hypes de ce début de Ligue 1 qui avait débuté par trois victoires de rang avant sa déconvenue à Caen, ce sont les Angevins qui sont sortis vainqueurs. Ils ont pu compter sur le très bon match de leur ailier gauche Flavien Tait. Auteur d’un but et d’une passe décisive, Tait a été impeccable dans ses passes (89 %) alors qu’il a joué vers l’avant (48 % de ses passes) et dans les 30 mètres adverses (42 %). Dijon ayant eu la maîtrise du jeu, Tait a également travaillé pour les siens, avec 8 ballons récupérés. Pas impérial dans les duels (3 sur 6 remportés), il n’a aussi pas eu de réussite dans l’exercice du centre (1 sur 3 a trouvé preneur).

les-étoiles-deurope-4e-journée-ligue-1-flavien-tait-foot-dinfographies

Mentions

les-étoiles-deurope-4e-journée-ligue-1-mentions-foot-dinfographies

 

Premier League

Hazard & Giroud

Depuis le match pour la troisième place de la Coupe du monde 2018 Belgique-Angleterre, cela fait désormais huit matchs officiels consécutifs qu’Eden Hazard se montre décisif, avec sa sélection ou avec Chelsea (8 buts, 2 passes décisives). Ce week-end, l’ailier belge a inscrit un triplé lors de la victoire des Blues contre Cardiff. Il a grandement profité du travail d’Olivier Giroud, qui lui a donné deux passes décisives. Les deux joueurs se sont montrés complémentaires et ont fait mal aux Gallois : un jeu de passes avec très peu de déchets (86 % de réussite, 50 % de passes vers les 30 mètres adverses), solides dans les duels (18 duels remportés sur 26 en comptant les duels aériens, soit 69 % de duels gagnés) et un Hazard redoutable dans les dribbles (4 sur 5 réussis). Leur duo peut faire très mal en Premier League.

les-étoiles-deurope-4e-journée-premier-league-hazard-giroud-foot-dinfographies

Shane Duffy

Il a tout fait ! Déjà buteur contre Manchester United et très bon contre Liverpool (malgré la défaite) en août, Shane Duffy a été énorme ce week-end. En déplacement avec son club de Brighton sur la pelouse de Southampton, le défenseur irlandais a été dans presque tous les coups. Défensivement d’abord, il retarde l’échéance en contrant un tir sur la ligne à la 20e minute. Quasiment impossible à bouger (18 duels gagnés sur 20 au sol et dans les airs), Duffy a sauver plusieurs situations chaudes (6 dégagements où son équipe garde le ballon). Lorsque Southampton a tout de même réussi à mener 2-0, c’est par son défenseur que Brighton est revenu. L’Irlandais a d’abord placé une tête victorieuse sur coup franc, moins de trois minutes après le deuxième but des locaux. Puis en toute fin de match, il a obtenu un penalty que Glenn Murray a transformé, donnant le nul aux Seagulls. Une performance XXL.

Raheem Sterling

Les onze joueurs de Manchester City pourraient figurer ici tant les protégés de Guardiola maîtrise leur sujet. Les Skyblues recevaient Fulham ce week-end et le match a été plié rapidement, puisque Leroy Sané a ouvert le score dès la deuxième minute (3-0). Parmi les grosses performances, on peut souligner celle de Raheem Sterling, qui a peut-être réalisé le match le plus complet avec David Silva. Auteur du troisième but de son équipe, Sterling aurait pu et dû être passeur décisif (3 passes clés pour 0,34 expected assist). Mais les Citizens ont beaucoup gâché, sans quoi le score aurait pu être très lourd. Sterling a d’ailleurs terminé le match avec 1,56 xG au compteur pour un seul but réel. Par ailleurs, l’ailier anglais a été très bon dans le pressing haut, puisqu’il a gagné 12 ballons, le plus haut total de toute son équipe. Lyon a du souci à se faire en vue de la rencontre à venir en Ligue des Champions…

les-étoiles-deurope-4e-journée-premier-league-raheem-sterling-foot-dinfographies

Mentions

les-étoiles-deurope-4e-journée-premier-league-mentions-foot-dinfographies

Liga

Rodrigo

Transfuge de Villareal cet été, le jeune milieu défensif Rodrigo prend ses marques au sein de l’Atletico de Madrid. Aligné aux côtés de Niguez, Rodrigo a été intraitable pour Eibar (17 duels gagnés sur 19  en tout, 6 ballons récupérés). L’international espagnol a aussi été extrêmement propre techniquement : 5/5 aux tacles, 2/2 aux dribbles et 97 % de passes réussies sur 58 ! Une performance qui pourrait rapidement l’installer comme titulaire dans le 4-4-2 de Simeone. Seul bémol, peut-être, dans un match que l’Atletico a plutôt eu en main, Rodrigo n’a que très peu joué vers les 30 derniers mètres adverses : seulement 3 passes vers cette zone, soit moins que tous les titulaires de son équipe, y compris les deux centraux.

les-étoiles-deurope-4e-journée-liga-rodrigo-foot-dinfographies

Gianelli Imbula

On l’avait laissé la saison dernière avec un bilan moyen du côté de Toulouse (1 but, 1 passe décisive, 25 passes clés, 88 % de passes réussies, 76 % de dribbles réussies, 57 % de tacles réussis, 20 interceptions), mais néanmoins bien meilleur que les deux saisons précédentes à Stoke City et Porto. Pour son premier match avec le Rayo Vallecano, Gianelli Imbula a donné la victoire aux siens sur la pelouse de Huesca.

Un beau but qui s’ajoute à une prestation d’ensemble de très bonne facture. Une grosse présence physique (7 duels remportés sur 10, 4 ballons gagnés) et une aisance technique indéniable (97 % de passes réussies, 3/3 en dribbles). Il faudra cependant confirmer dans la régularité et aussi voire ce que cela donne contre des adversaires d’un plus gros calibre.

les-étoiles-deurope-4e-journée-liga-gianelli-imbula-foot-dinfographies

La défense d’Eibar

Pour obtenir un résultat sur le terrain de l’Atletico, la défense d’Eibar y a mis les moyens. De l’engagement physique d’abord, avec 38 duels gagnés sur 52 (73 %) et 8 tacles réussis sur 11 dans le match face aux madrilènes. Doublé d’un sens du sacrifice et d’une concentration optimale : les quatre défenseurs ont cumulé 33 dégagements propres (l’équipe garde la possession du ballon), 16 récupérations et ont contré 15 tirs et centres dans la partie. On peut ajouter à cela les 8 arrêts de Dmitrovic. Cela ne leur a malheureusement pas suffit à s’imposer, car alors que le hold-up parfait se profilait avec l’ouverture du score des visiteurs à la 87e minute, l’Ateltico est revenu dans les arrêts de jeu. En outre, le central Arbilla et le latéral gauche Cote ont touché les montants une fois chacun.

les-étoiles-deurope-4e-journée-liga-défense-eibar-foot-dinfographies

Mentions

les-étoiles-deurope-4e-journée-liga-mentions-foot-dinfographies

Serie A

Cristiano Ronaldo

La voici, la première grosse prestation de Cristiano Ronaldo. En phase d’adaptation avec la Juventus Turin, le Portugais a inscrit ses deux premiers buts en Serie A. Deux réalisations qui permettent à la Vieille Dame de s’imposer contre Sassuolo. Par ailleurs, CR7 a été fort dans les duels (7 sur 10 au sol et dans les airs) et les dribbles (2/2). Sa saison est peut-être lancée désormais.

les-étoiles-deurope-4e-journée-serie-a-cristiano-ronaldo-foot-dinfographies

 

Luigi Sepe

Revenu des méandres des divisions inférieures, Parme fait son retour en Serie A cette saison. En déplacement sur la pelouse de l’Inter Milan, autre monument en recherche de son lustre d’antan, Parme a obtenu une belle victoire, sa première de la saison. Un résultat tenu par son gardien, Luigi Sepe. Pilonné par l’attaque intériste, Sepe a sorti pas moins de 7 arrêts. Un total qui lui permet de garder sa cage inviolée, malgré les 1,39 buts attendus pour l’Inter.

les-étoiles-deurope-4e-journée-serie-a-luigi-sepe-foot-dinfographies

 

Lorenzo Insigne

Il a été le danger principal de Naples, qui recevait la Fiorentina samedi. Lorenzo Insigne a marqué le seul but du match, à la 78e minute. Une juste récompense pour le milieu offensif gauche, qui a tiré à 10 reprises. Il n’a d’ailleurs cadré que 3 frappes ce qui constitue un point noir de sa prestation. Mais l’Italien a posé beaucoup de problème à la Viola (2 passes clés, 4/5 aux duels, 2/2 aux dribbles, 78 % de passes réussies).

les-étoiles-deurope-4e-journée-serie-a-lorenzo-insigne-foot-dinfographies

 

Mentions

les-étoiles-deurope-4e-journée-serie-a-mentions-foot-dinfographies

 

Bundesliga

Thiago Alcantara

Le milieu espagnol a encore pris le dessus dans l’entre jeu. Énormément sollicité (148 ballons touchés), Thiago Alcantara a joué de façon extrêmement propre, à la manière d’un Jorginho fin août. Sur 137 passes tentées, 128 ont trouvé la cible ! Le tout en ayant joué principalement vers l’avant (87/137). Il délivre la passe décisive sur le troisième but du Bayern. Sur le plan défensif, Thiago a également donné satisfaction : 8/10 aux duels, 3/3 aux tacles et 12 ballons gagnés. Une performance pleine.

les-étoiles-deurope-4e-journée-bundesliga-thiago-alcantara-foot-dinfographies

 

Matthias Ginter

Le bon début de saison de Mönchengladbach se poursuit. Le Borussia a enregistré sa deuxième victoire de la saison en battant Schalke à domicile (2-1). Dans cette victoire, le défenseur Matthias Ginter a joué un grand rôle. C’est lui qui ouvre le score très tôt dans le match (3e minute). Par la suite, il se montre très fort en défense : 14 duels gagnés sur 20 et 10 dégagements effectués.

les-étoiles-deurope-4e-journée-bundesliga-mathhias-ginter-foot-dinfographies

 

Karim Onisiwo

Il n’a pas été décisif, mais ce n’est pas faute d’avoir œuvré. Oui, il n’a pas fait de différence balle au pied (2 dribbles manqués) et n’a cadré que 2 tirs sur 4. Mais il a gagné la plupart de ses duels (24/34) et de ses tacles (4/6). Si son jeu de passes n’a pas été flamboyant (16 passes à 63 % de réussite), il a délivré 3 passes clés qui auraient dû être décisives (1,03 expected assists). Malgré les nombreuses occasions manquées par Mayence, l’essentiel est assuré par la victoire (2-1).

les-étoiles-deurope-4e-journée-bundesliga-karim-onisiwo-foot-dinfographies

 

Mentions

les-étoiles-deurope-4e-journée-bundesliga-mentions-foot-dinfographies

 

Crédit photo : Pixnio, domaine public

2 réflexions au sujet de “Les étoiles d’Europe : 4e journée”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.