les-étoiles-deurope-foot-dinfographies-front-VD
Affaire de chiffres

Les étoiles d’Europe : 10e journée

Les étoiles des Classicos, CR7 au top, les défenseurs décisifs et les milieux dominants. Retour sur les performances remarquables du week-end dans les cinq grands championnats européens.

Ligue 1

Houssem Aouar

Plutôt performant en ce débit de saison, Houssem Aouar a été le meilleur lyonnais lors de la victoires des Gones à Angers (1-2). Auteur de l’ouverture du score à l’heure de jeu, l’espoir français a pesé sur la rencontre. Il s’est montré solide (9/14 duels gagnés au sol et dans les airs), inarrêtable balle au pied (4/4 dribbles réussis), très précis dans ses passes (56/63 réussies, 53 % vers l’avant, 44 % vers les 30 mètres adverses). En plus de son apport offensif, Aouar a récupéré sept ballons, le meilleur total de son équipe avec Jordan Ferri. En attendant le retour de Nabil Fekir, Aouar et Depay (buteur et passeur décisif ce week-end) maintiennent l’OL dans la course aux places européennes.

les-étoiles-deurope-10e-journée-ligue-1-houssem-aouar-foot-dinfographies

Kylian Mbappé

La composition du Paris Saint-Germain face à Marseille dimanche soir avait de quoi surprendre. Cavani blessé, le plus étonnant est venu de l’absence au coup d’envoi d’Adrien Rabiot et de Kylian Mbappé. Rapidement, l’information est tombée : les deux joueurs étaient sanctionnés pour un retard à la causerie d’avant-match. Le jeune attaquant n’est entré qu’à l’heure de jeu, alors que le PSG butait sur un OM plein d’abnégation, à l’image du match de Lucas Ocampos (14/25 duels gagnés sol + airs, 6/9 dribbles réussis, 2/2 tacles réussis, 7 ballons récupérés) et Luiz Gustavo (49/55 passes réussies, 7/12 duels gagnés sol + airs, 2/2 dribbles réussis, 3/4 tacles réussis, 4 ballons récupérés). A peine trois minutes après son entrée, Mbappé fausse compagnie à Boubacar Kamara et ouvre le score. Sur le dernier contre du match, c’est lui qui lance parfaitement Neymar, dont la frappe manquée se transforme en passe décisive pour Draxler (2-0). Désireux de montrer à son entraîneur qu’il fait partie des leaders de l’équipe, Mbappé n’a pas loupé grand chose (5/7 duels gagnés sol + airs, 5/7 passes réussies, 2/3 dribbles réussis). Parfois mis en cause pour son efficacité, Mbappé affiche un excellent taux de conversion de 38 % du pied droit cette saison en Ligue 1 (9 buts pour 24 tirs), bien supérieur à celui de la saison passée (15 %, avec 8 buts pour 54 tirs).

les-étoiles-deurope-10e-journée-ligue-1-kylian-mbappé-foot-dinfographies

Gaëtan Laborde

Gaëtan Laborde continue sur sa lancée. Buteur face à Bordeaux la semaine dernière (2-0), il a récidivé à Toulouse (0-3). S’il avait soigné son efficacité de la tête lors de la 10e journée, c’est d’une frappe du gauche qu’il a frappé samedi soir. Avec 2 buts pour 12 tirs, son taux de conversion de son meilleur pied atteint désormais 17 %. Une fois encore, Laborde a gagné son match contre la défense adverse au niveau physique (11/16 duels gagnés sol + airs), lui permettant de donner de bons ballons à Mollet et Delort. En revanche, il a été en échec dans son seul dribble tenté. Et s’il a récupéré encore un bon nombre de ballons (6), il en a perdu beaucoup moins que face à Bordeaux.

les-étoiles-deurope-10e-journée-ligue-1-gaëtan-laborde-foot-dinfographies

Mentions

les-étoiles-deurope-10e-journée-ligue-1-mentions-foot-dinfographies

Premier League

Ross Barkley

Chelsea se maintient parmi les trois clubs invaincus en Premier League (avec Manchester City et Liverpool). Ce week-end, les Blues se sont baladés sur la pelouse de Burnley (0-4). Un match dans lequel le jeune milieu anglais Ross Barkley a brillé. Passeur décisif sur l’ouverture du score de Morata, c’est il est le dernier passeur pour le troisième but signé Willian (1 but, 1 tirs sur les montants, 52/58 passes réussies, 8/10 duels gagnés sol + airs, 4/4 dribbles réussis, 4 ballons récupérés). Barkley a été très propre dans ses passes, même s’il a joué modérément vers l’avant (39 %) et dans le camp adverse (41 %), et peu vers les 30 mètres de Burnley (8 %). Il a cependant régné physiquement sur le milieu (6/7 duels gagnés sol + airs, 4 ballons récupérés).

les-étoiles-deurope-10e-journée-premier-league-ross-barkley-foot-dinfographies

Ryan Fraser

Et de quatre matchs sans défaite pour Bournemouth. Victorieux de Fulham (0-3, quatrième défaite de suite), Bournemouth a profité d’un doublé de son attaquant Callum Wilson (5 buts) et d’un très bon match de Ryan Fraser. L’ailier gauche a mis en difficulté Fulham sur son côté : il a remporté la majorité de ses duels (5/8 gagnés), bien que perdant sur son seul duel aérien, et réussi deux dribbles sur trois. Si un seul de ses neuf centres a trouvé un partenaire, il termine le match avec ceux passes décisives pour Brooks et Wilson. Avec cinq passes décisives, Fraser rejoint Benjamin Mendy en tête du classement des passeurs en Premier League.

les-étoiles-deurope-10e-journée-premier-league-ryan-fraser-foot-dinfographies

Sadio Mané

Il reste le meilleur buteur de Liverpool cette saison. Tandis que Mohamed Salah retrouve un rendement proche de sa saison dernière (4 buts et 2 passes décisives sur les trois derniers matchs toutes compétitions confondues), Sadio Mané a ajouté deux buts à son total (6) lors de la victoire des Reds contre Cardiff (4-1). Et là où Salah n’a pas été très en vue au niveau des duels (10 perdus au sol et dans les airs) et des dribbles (0/2), Mané a pratiquement tout réussi : 3/3 duels gagnés et 3/3 dribbles réussis pour l’ailier sénégalais. Mané a également récupéré 5 ballons, deuxième total du match derrière les Néerlandais Wijnaldum et van Dijk (8 chacun). Seul loupé du match, son seul centre tenté n’a trouvé personne.

les-étoiles-deurope-10e-journée-premier-league-sadio-mané-foot-dinfographies

Mentions

les-étoiles-deurope-10e-journée-premier-league-mentions-foot-dinfographies

Liga

Les latéraux du FC Barcelone

Lopetegui n’y a pas résisté. Le Classico a tourné largement à l’avantage du FC Barcelone (5-1), bien que le match aurait pu avoir un tout autre destin à 2-1, lorsque le Real Madrid aurait pu égaliser (frappe de Modric sur le poteau). Mais Luis Suarez a marqué ses deuxième et troisième buts du match, Arturo Vidal assurant la manita. Une grande performance, donc, pour Luis Suarez (3 buts, dont 1 penalty), sur la lancée de son match précédent. Mais dimanche après-midi, Barcelone a pris le dessus principalement par ses latéraux. En première période, Jordi Alba a mis Nacho au supplice et éteint Gareth Bale. C’est lui qui trouve parfaitement Coutinho pour l’ouverture du score. Dans le second acte, Sergi Roberto a donné deux passes décisives pour Suarez. Forts au duel (16/24 gagnés sol+ airs), les deux latéraux ont apportés le danger (4/6 dribbles réussis, 2/4 centres réussis). Défensivement, ils n’ont pratiquement jamais été mis en danger (2/3 tacles réussis, 9 ballons récupérés, 11 interceptions).

les-étoiles-deurope-10e-journée-liga-sergi-roberto-jordi-alba-foot-dinfographies

Iago Aspas

Auteur de 63 buts en 110 matchs en Liga depuis son retour au Celta Vigo, Iago Aspas repart sur de bonnes bases pour cette saison (8 buts). Il affiche des taux de conversion extraordinaires cette saison, de 50 % de la tête (2 buts pour 4 tirs) et de 30 % du pied gauche (6 buts pour 20 tirs). Des résultats bien supérieurs à ses taux enregistrés en Liga depuis 2012 : 12 % de la tête (5 buts pour 43 tirs) et 20 % du gauche (60 buts pour 300 tirs). Le neuvième meilleur buteur de Liga en activité a inscrit un triplé lors de la victoire du Celta contre Eibar (4-0). Un triplé qu’il est allé chercher, si on en juge par ses 0,93 expected goal : son troisième but avait 64 % de chances de rentrer, mais ses deux autres buts ne cumulaient que 9 % de probabilité. Rien d’étonnant pour un joueur habitué à surperformer dans ce domaine (50,84 xG pour 65 buts réels depuis 2014). Face à Eibar, Aspas a été bousculé au duel (6/13 gagnés sol +airs), mais a tout de même réussi son seul dribble tenté et gratté 4 ballons (pour 14 perdus).

les-étoiles-deurope-10e-journée-liga-iago-aspas-foot-dinfographies

Saúl Ñíguez

Le milieu de terrain espagnol effectue un bon début de saison à l’Atlético de Madrid. Au diapason de son équipe sur le plan défensif, Saúl Ñíguez affiche 69 % de réussite dans ses tacles (25/36), 61 % de duels aériens remportés  (30/49) et 12 interceptions effectuées. Offensivement, Ñíguez se montre à l’aise dans les dribbles (9/12 réussis) et sûr (78 % de passes réussies, 354/452). Il a donné 7 passes clés, pour seulement 0,57 expected assist, donc pas dans des situations de but idéale. Cependant, Ñíguez a donné sa première passe décisive de la saison lors de la victoire des Colchoneros contre la Real Sociedad (2-0). Un match dans lequel il a été dans ses standards de la saison, voire au-delà : 46/58 passes réussies, 17/23 duels gagnés sol + airs, 1/1 dribble réussi, 4/4 tacles réussis et 6 ballons récupérés. En revanche, il a manqué l’ensemble de ses centres (6).

les-étoiles-deurope-10e-journée-liga-saul-niguez-foot-dinfographies

Mentions

les-étoiles-deurope-10e-journée-liga-mentions-foot-dinfographies

Serie A

Cristiano Ronaldo

Le revoilà dans les étoiles d’Europe ! Cristiano Ronaldo enchaîne un septième match en étant décisif en Serie A. Menéé par une équipe d’Empoli accrocheuse, la Juventus Turin a bénéficié d’un doublé de sa recrue star. Une égalisation sur penalty, avant de donner l’avantage aux siens d’une belle frappe de l’extérieur de la surface en pleine lucarne.

CR7 a été dominé physiquement par Empoli (3/14 gagnés sol +airs) et pas en réussite dans sa seule tentative de dribble. En revanche, il a brillé à la passe (39/43), alors qu’il a joué largement vers l’avant (44 %) et très majoritairement dans les 30 mètres adverses (65 %). C’est un Cr7 peut-être plus altruiste que l’on voit à la Juventus (38 passes en moyenne par match cette saison contre 27,8 sur ses trois dernières saisons au Real Madrid). Ronaldo compte déjà 4 passes décisives en championnat, presque autant qu’il en faisait sur une saison entière au Real (5 et 6 lors de ses deux dernières saisons). En revanche, son efficacité est pour l’instant moindre et moins équilibrée (0 % de la tête, 8 % du droit, 20 % du gauche) que sa saison précédente (14 % de la tête, 14 % du droit et 16 % du gauche).

les-étoiles-deurope-10e-journée-serie-a-cristiano-ronaldo-foot-dinfographies

Leonardo Pavoletti

L’exemple parfait d’attaquant pivot. Leonardo Pavoletti porte Cagliari en ce début de saison, avec 5 buts marqués sur les 9 de son équipe. Ce week-end, il a marqué et délivré une passe décisive lors du succès des Sardes face au Chievo Vérone. C’est de la tête que Pavoletti a ouvert le score. Normal pour un joueur qui en est désormais à 33 % de réussite de la tête, avec 4 buts pour 12 tirs. Depuis 2013, Pavoletti a marqué 9 buts pour 54 tirs de la tête, soit 17 % de conversion. Un taux bien supérieur à ses standards du pied droit (5 %) et gauche (8 %). La défense du Chievo a eu du mal à battre la tige sarde (1,88 m pour 80 kilos), qui a remporté la majorité de ses duels (18/24). Et cela fait donc trois matchs consécutifs en Serie A que Pavoletti est décisif.

les-étoiles-deurope-10e-journée-serie-a-leonardo-pavoletti-foot-dinfographies

Gianluca Mancini

L’Atalanta Bergame a bien géré ses deux matchs consécutifs contre des concurrents directs au maintien. Vainqueur du Chievo (1-5) il y a une semaine, Bergame a triomphé de Parme ce week-end (3-0). Et si Josip Ilicic n’a pas eu la même réussite cette fois-ci, après son triplé à Vérone, le défenseur Gianluca Mancini a été excellent. Aligné dans une défense à trois, Mancini a marqué le troisième but de l’Atalanta, après avoir donné le deuxième but à son compère de la défense Palomino. Presque jamais battu au duel (13/15 gagnés sol +airs), Mancini a récupéré 8 ballons et effectué 3 dégagements propres.

les-étoiles-deurope-10e-journée-serie-a-gianluca-mancini-foot-dinfographies

Mentions

les-étoiles-deurope-10e-journée-serie-a-mentions-foot-dinfographies

Bundesliga

Kevin Volland

Le Bayer Leverkusen a mis fin à une série de trois matchs sans victoire en Bundesliga en allant désosser le Werder Brême sur son propre terrain (2-6). Un succès dans lequel tous les joueurs offensifs ont pris leur part, de Brandt à Bellarabi (1 but et 1 passe décisive chacun) en passant par Havertz (2 buts). Kevin Volland, aligné en pointe, a lui été trois fois décisif (1 but, 2 passes décisives). Il l’a été à des moments-clés du match, étant auteur de l’ouverture du score et passeur sur le but du 3-0. Un troisième but pas anecdotique, puisque le Werder a marqué deux buts à l’heure de jeu. Mais Volland a délivré sa deuxième passe décisive pour  Havertz, permettant au Bayer de dérouler dans les 20 dernières minutes. S’il a été, comme ses partenaires, à la peine dans les duels au sol (7/15 gagnés), il a été plus fort dans les airs (2/3 duels aériens gagnés). Volland a aussi œuvré défensivement, avec 4 ballons récupérés et un tacle réussi.

les-étoiles-deurope-10e-journée-bundesliga-kevin-volland-foot-dinfographies

Ishak Belfodil

L’attaquant algérien d’Hoffenheim Ishak Belfodil s’était montré plutôt peu inspiré face à son ancien club en Ligue des Champions (3-3 contre Lyon). Pourtant, en dehors de son inefficacité de la tête (0 but pour 7 tirs), Belfodil se montre adroit du droit (20 %, 1 but pour 5 tirs) et infaillible pour l’instant du gauche (2 buts pour autant de frappes). Face à Stuttgart (4-0), Belfodil a gonflé le score par un doublé pas évident à mettre (0,35 expected goal sur les deux buts marqués, 0,51 sur l’ensemble du match). Sur ses trois buts marqués en Bundesliga cette saison, il ne cumule que 1,83 expected goals. Bien aidé par l’expulsion précoce d’Insua et le bon match de ses partenaires Joelinton (1 but, 1 passe décisive, 7/9 duels gagnés sol + airs, 3 ballons récupérés) et Joshua Brenet (1 but, 1 passe décisive, 6/12 duels gagnés sol + airs, 1/3 tacle réussi, 5 ballons récupérés), Hoffenheim a marché sur un Stuttgart en pleine déliquescence (4-0). Si Belfodil n’a pas été impérial au duel (6/12 gagnés sol +airs), il a réussi ses dribbles (2/2) et un grand nombre de ses passes (20/23).

les-étoiles-deurope-10e-journée-bundesliga-ishak-belfodil-foot-dinfographies

Georg Margreitter

Moi-même je promettais l’enfer à Nüremberg, opposé à l’Eintracht Francfort. Il faut dire que ce match mettait face-à-face la pire défense du championnat allemand (21 buts encaissés, à égalité avec Stuttgart désormais), qui restait sur 16 buts encaissés sur les cinq derniers matchs, à la deuxième meilleure attaque derrière Dortmund (20 buts marqués, à égalité avec Mönchengladbach), auteur de 15 réalisations sur les cinq dernières rencontres. Même en l’absence au coup d’envoi de Sébastien Haller, Nüremberg a tenu. La faute aussi à la présence de défenseur Georg Margreitter. Solide (10/16 duels gagnés sol +airs), propre (aucune faute, 1/1 tacle réussi, 13 dégagements sans perdre le ballon) et bien placé (5 interceptions), Margreitter a été le meilleur défenseur de son équipe. Nüremberg aurait même pu en profiter pour gagner, en ouvrant le score à la 78e minute. Malheureusement pour eux, Haller est entré pour les vingt dernières minutes, et a arraché le nul dans les arrêts de jeu. Mais au moins, Nüremberg n’a pas pris une nouvelle claque…

les-étoiles-deurope-10e-journée-bundesliga-georg-margreitter-foot-dinfographies

Mentions

les-étoiles-deurope-10e-journée-bundesliga-mentions-foot-dinfographies

Crédit photo : Pixnio, domaine public

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.