les-étoiles-deurope-foot-dinfographies-front-VD
Affaire de chiffres

Les étoiles d’Europe : 5e journée

 Les hommes de côtés performants, les buteurs efficaces, les défenseurs et gardiens de haut niveau. Retour sur les performances remarquables du week-end dans les cinq grands championnats européens.

Ligue 1

Bertrand Traoré

Remplacé par Maxwell Cornet mercredi soir contre Manchester City, Bertrand Traoré avait certainement à cœur de montrer que lui aussi pouvait apporter beaucoup sur l’aile gauche de l’attaque lyonnaise. Mission accomplie pour le Burkinabé, qui a été l’un des artisans principaux de la victoire de l’OL contre Marseille (4-2), aux côtés d’un Nabil Fékir retrouvé (1 but, 1 passe décisive, 5 passes clés, 55 % de duels gagnés, 4 ballons récupérés) et d’un Tanguy Ndombele des grands soirs (2 passes décisives, 4 passes clés, 86 % de duels gagnés, 3 ballons récupérés). Traoré y est allé de son doublé, répétant brillamment la rentrée vers l’intérieur sur son pied gauche (avec un peu de réussite sur le second but, contré). Outre son apport offensif, sa capacité à travailler pour le collectif était probablement l’interrogation qui l’a laissé sur le banc en Ligue des Champions. Face à Marseille, Traoré a prouvé : près de 70 % de duels gagnés sur 25 disputés, un 3/3 dans les duels aériens et surtout 5 tacles gagnants sur 7 et 3 ballons récupérés. De quoi s’affirmer comme une valeur sûre pour les grosses échéances de la saison.

les-étoiles-deurope-5e-journée-ligue-1-bertrand traoré-foot-dinfographies

Marcus Thuram

Il était déjà le meilleur Guinguampais dans la débâcle des siens face à Marseille la semaine précédente (4-0). Il avait marqué contre Saint-Etienne (1ere journée) et Toulouse (4e journée) pour des défaites 2-1 à chaque fois. Dans le début de saison catastrophique de Guingamp (6 défaites en autant de journées), Marcus Thuram est l’une des satisfactions. Pour la réception de Bordeaux, c’est lui qui égalise à 20 minutes du terme sur un penalty qu’il a obtenu, un sursaut malheureusement insuffisant (1-3). Un but qui ponctue une nouvelle performance de haute facture. L’ailier gauche a mis à mal la défense bordelaise sur tous les plans (11/13 duels gagnés, 3/3 duels aériens, 2/2 dribbles), tout en œuvrant sur le plan défensif (3/3 tacles réussis, 3 ballons récupérés). Avec un peu plus de réussite, il aurait pu inscrire un doublé (son occasion à la demi-heure de jeu sauvé par Costil), et être passeur décisif (ses 2 passes clés ont cumulé 0,25 expected assist, un total honorable). Si Guinguamp refait surface, Thuram n’y sera sans doute pas étranger.

les-étoiles-deurope-5e-journée-ligue-1-marcus-thuram-foot-dinfographies

Antonin Bobichon

Aligné au milieu de terrain nîmois depuis début septembre, Antonin Bobichon n’en finit plus de surprendre (comme son équipe d’ailleurs). Buteur contre le PSG et face à Bordeaux, Bobichon s’est mué en passeur face à Monaco, contre qui Nîmes a encore obtenu un bon résultat (1-1). Auteur de 5 passes clés, il a trouvé Briancon de la tête pour l’ouverture du score des Crocos. Il a par ailleurs été actif au milieu (4/5 duels gagnés, 76 % de passes réussies, 8 ballons récupérés), bien qu’il fut peu ou pas en réussite dans les airs (0/1) et sur les tacles (1/2). Avec un tel niveau de performances de la part de ses individualités, Nîmes peut légitimement espérer se maintenir.

les-étoiles-deurope-5e-journée-ligue-1-antonin-bobichon-foot-dinfographies

Mentions

les-étoiles-deurope-5e-journée-ligue-1-mentions-foot-dinfographies

 

Premier League

Joel Matip

Après sa victoire contre le Paris Saint-Germain en Ligue des Champions mardi (3-2), Liverpool a poursuivi son sans faute en Premier League avec une sixième victoire de rang avec un large succès aux dépens de Southampton (3-0). Un match dans lequel Joel Matip a fait son retour dans la défense centrale des Reds aux côtés de van Dijk. Et le Camerounais a été magistral ! Outre son but qui double la mise dès la 21e minute, Matip a été un roc en défense : 15/17 au duel au sol et dans les airs, un seul tacle tenté et réussi et 11 ballons gagnés ! Énormément sollicité (122 ballons touchés, le plus haut total devant Robertson et ses 118 ballons), Matip s’est montré extrêmement propre dans la relance (96 passes réussies sur 112). Le seul (tout) petit bémol se trouve peut-être là : dans un match que Liverpool a dominé, Matip n’a distribué que 6 % de ses passes vers les 30 mètres adverses. C’est bien moins que son compère en défense, qui a visé la zone dangereuse dans 11 % des cas.

les-étoiles-deurope-5e-journée-premier-league-joel-matip-foot-dinfographies

Gündogan & Silva

Comme chaque semaine, Manchester City place ses joueurs parmi les meilleurs performeurs de Premier League. Surpris sur sa pelouse par Lyon en Coupe d’Europe, City a réagi en allant corriger Cardiff (0-5). Dans cette démonstration, ceux ayant réalisé le match le plus complet sont les deux milieux relayeurs, Ilkay Gündogan et Bernardo Silva. Depuis le cœur du jeu, ils ont été le danger principal des Citizens avec 2 buts, 2 passes décisives et 6 passes clés à leur actif. Pas impérial dans les duels (7/13 au sol et 0/1 dans les airs), le duo a néanmoins été actif à la récupération avec 6 tacles tentés et réussis et 6 ballons gagnés. En revanche, s’ils ont beaucoup tenté de centrer (5 fois), leurs tentatives ont globalement échoué (2 réussis).

les-étoiles-deurope-5e-journée-premier-league-gündogan-silva-foot-dinfographies

Willian

Alors que l’association Hazard-Giroud avait permis à Chelsea d’écraser Cardiff la semaine précédente (4-1), la paire a été peu en vue en déplacement à West Ham ce week-end (2/5 tirs cadrés, 6/12 duels gagnés, 1 passe clé, 2/6 dribbles réussis, 32 % de ballons perdus). Résultat, les Blues ont laissé échapper leurs premiers points cette saison (0-0). Ce ne sera pas la faute de Willian, l’ailier brésilien, qui a été le danger offensif numéro un au vu de la méforme de ses deux coéquipiers. Avec 6 passes clés délivrées, Willian aurait clairement dû être décisif : il termine le match avec 0,54 expected assists (xA) un total normalement largement suffisant. Fort dans les duels (9/11) et redoutable en dribbles (3/4), Willian a cependant été à la peine lui aussi sur certains aspects : il n’a réussi qu’un tacle sur 3 et a manqué l’intégralité de ses centres (7).

les-étoiles-deurope-5e-journée-premier-league-willian-foot-dinfographies

Mentions

les-étoiles-deurope-5e-journée-premier-league-mentions-foot-dinfographies

Liga

Tomas Vaclik

Évidemment, quand une équipe s’impose 6-2, les joueurs offensifs ont une fiche plutôt flatteuse. Ce fut le cas pour le FC Séville qui est venu écraser Levante sur ses terres. C’est le cas notamment de Wissam Ben Yedder (3 buts, 1 passe décisive, 4/6 duels gagnés, 2/2 dribbles réussis, 3 ballons gagnés) et de Pablo Sarabia (1 but, 3 passes décisives, 2/5 duels gagnés, 0/1 dribble réussi, 1/1 tacle réussi, 4 ballons gagnés). Mais ce match fou (8 buts marqués ce n’est pas tous les jours) a également mis en valeur le gardien sévillan Tomas Vaclik. Lui qui avait déjà brillé contre Villareal fin août a dû s’employer dans un match parti pour être bien plus équilibré. A la 25e minute de jeu, Séville ne mène que 2-1 et Levante bénéficie d’un penalty… stoppé par Vaclik. Alors que le match était jusque-là serré, voire plutôt à l’avantage des locaux (6 tirs à 4, une meilleure possession et plus de passes réussies côté Levante), l’issue va tourner définitivement. Car dans les minutes suivantes, une perte de balle au milieu de Prcic puis une toile du gardien de Levante Olazabal vont porter le score à 4-1 à la pause. Vaclik termine le match avec 9 arrêts, et il n’encaisse son second but que sur un CSC de Simon Kjaer en fin de rencontre.

les-étoiles-deurope-5e-journée-liga-tomas-vaclik-foot-dinfographies

Côté gauche de Valladolid

A la recherche de sa première victoire en Liga, Valladolid a concédé son troisième nul en déplacement à Vigo (3-3). Un résultat arraché alors que le Celta menait 2-0 après dix minutes de jeu. Dans son entreprise, Valladolid s’est appuyé sur son côté gauche, animé par le latéral Nacho Martinez et le milieu Oscar Plano. Les deux compères ont marqué (Plano pour la réduction du score à 2-1) et distribué 3 passes décisives. Le danger est véritablement venu d’eux, puisqu’ils ont donné 7 passes clés, soit 4 en plus de celles qui ont été décisives. Forts au duel (14/25 gagnés) et efficaces dans leurs tacles (6/6), les deux joueurs ont gagné 8 ballons pour leur équipe. Malheureusement, ils n’ont pas eux la même efficacité dans les airs (2/6, dans leurs dribbles (2/6) et sur leurs centres (2/9).

les-étoiles-deurope-5e-journée-liga-plano-nacho-foot-dinfographies

Côté droit d’Alaves

Situation opposée pour Alaves. D’abord parce que le Deportivo réalise un bon début de saison, avec trois victoires en cinq matchs et une troisième place derrière le FC Barcelone et le Real Madrid. Ensuite, ce n’est pas le côté gauche mais le droit qui a été excellent dans la large victoire d’Alaves sur le terrain du Rayo Vallecano (1-5). Enfin, le latéral Ximo Navarro et le milieu Ibai Gomez ont plus marqué par eux-mêmes (3 buts, 2 pour Gomez et 1 pour Navarro) qu’alimenté leurs partenaires (1 passe clé). Certes, ils n’ont pas été impressionnants balle au pied (1/2 dribble réussi) et dans la précision des centres (2/4), en déficit dans les airs (2/4 duels gagnés) et ont perdu un bon nombre de ballons (34/120). Mais ils se sont montrés assez précis dans leurs passes (71 % de réussite) et bons à la récupération (4/6 tacles réussis, 13 ballons récupérés). De quoi aider Alaves à poursuivre sa bonne route en Liga.

les-étoiles-deurope-5e-journée-liga-gomez-navarro-foot-dinfographies

Mentions

les-étoiles-deurope-5e-journée-liga-mentions-foot-dinfographies

Serie A

Côté gauche de l’Udinese

Encore un côté fort ce week-end. Cette fois, c’est le côté gauche de l’Udinese qui a performé, permettant aux Zèbres de gagner leur premier match depuis la victoire sur la Sampdoria fin août (2-0 contre le Chievo Vérone). Le milieu gauche Rodrigo de Paul a de nouveau été buteur (il avait aussi marqué contre la Samp et lors de la journée précédente face au Torino), bien aidé par la latéral gauche Samir (1 passe clé, 9/11 duels gagnés, 2/4 duels aériens, 3/3 dribbles réussis, 1/1 tacle réussi, 6 ballons récupérés). Intraitable à la récupération (17 ballons gagnés à eux deux, 2/3 de tacles réussis), le duo a été un danger constant pour le Chievo Vérone (10/13 dribbles réussis). Deux joueurs à la base du bon début de saison de l’Udinese, classé 7e à un point des places européennes.

les-étoiles-deurope-5e-journée-serie-a-de-paul-samir-foot-dinfographies

Lukasz Skorupski

Rien ne va plus à la Roma. Après sa victoire en ouverture de la Serie A au Torino (0-1), la Louve enchaîne les nuls et les défaites. En déplacement à Bologne, qui comptait un nul et trois défaites, la Roma espérait se refaire. C’était sans compter la performance XXL du gardien polonais Lukasz Skorupski. 25 tirs dont 8 cadrés n’ont pas eu raison de lui, qui a effectué 8 arrêts et récupérés autant de ballons. Résultat : avec 3,20 expected goals, la Roma n’a pas marqué le moindre but ! Et en a encaissé deux…

les-étoiles-deurope-5e-journée-serie-a-lukasz-skorupski-foot-dinfographies

Ciro Immobile

S’il ne s’est pas imposé comme le grand attaquant de la Squadra Azzura (tout comme Balotelli et Zaza), Ciro Immobile continue de briller en Serie A. Auteur de 40 buts en 52 matchs de championnat sur les deux dernières saisons à la Lazio, Immobile culmine déjà à 3 buts en 5 matchs cette saison, dont deux inscris ce week-end lors de la victoire de la Lazio contre le Genoa (4-1). Une efficacité assez redoutable, puisqu’il affiche un taux de conversion de 19 % du pied droit (82 buts pour 430 tirs depuis 2009-2010 toutes compétitions confondues), soit plus que Cristiano Ronaldo (15 %, 281 buts sur 1 820 tirs du droit) ou Harry Kane (16 %, 78 buts pour 484 tirs). Face au Genoa, Immobile s’est montré très solide (4/6 duels gagnés) et capable d’éliminer (2/3 dribbles réussis). S’il a perdu son seul duel aérien et manqué son unique tacle dans le match, il a distribué 3 passes clés à ses coéquipiers, qui auraient mérité un meilleur sort au vu de ses 0,61 passes décisives attendues.

les-étoiles-deurope-5e-journée-serie-a-ciro-immobile-foot-dinfographies

Mentions

les-étoiles-deurope-5e-journée-serie-a-mentions-foot-dinfographies

Bundesliga

Vedad Ibisevic

Pas exceptionnel, mais efficace et utile dans le jeu. A 34 ans, l’éternel Vedad Ibisevic continu de sévir en Bundesliga. L’attaquant de surface bosnien a inscrit un doublé lors de la victoire du Hertha Berlin à domicile contre Mönchengladbach (4-2). Le voici désormais à trois buts cette saison, et à 107 en championnat d’Allemagne depuis 2008-2009 (successivement avec Hoffenheim, Stuttgart et le Hertha). Une efficacité qu’il tient donc de longue date, lui dont le taux de conversion du pied droit atteint 18 % avec 61 buts pour 336 tirs depuis 2009-2010, ce qui le place juste derrière Immobile et devant un CR7 ou un Harry Kane. Avec 12 duels gagnés sur 15 au sol et dans les airs, Ibisevic a été presque injouable pour la défense du Borussia. De fait, le Hertha est encore invaincu en championnat et talonne le Bayern Munich (2 points d’écart).

les-étoiles-deurope-5e-journée-bundesliga-vedad-ibisevic-foot-dinfographies

Christian Pulisic

Hoffenheim croyait tenir un très bon résultat qui lui permettrait de revenir dans le haut de tableau contre le Borussia Dortmund. Mais à six minutes du terme, le jeune américain Christian Pulisic a remis les compteurs à zéro. Un but venu d’un des rares joueurs à avoir surnagé dans le match moyen de Dortmund. Abdou Diallo, très bon la semaine précédente, a même été expulsé à l’entame du dernier quart d’heure. Pulisic a été un poison pour Hoffenheim, par ses qualités de dribbles intéressantes (5/6), sa solidité dans les duels (11/16) et sa qualité de passe (79 % de réussite, 2 passes clés délivrées). Avec 0,37 expected assists, il aurait même pu et dû être passeur décisif.

les-étoiles-deurope-5e-journée-bundesliga-christian-pulisic-foot-dinfographies

Ron-Robert Zieler

Arrêter l’hémorragie. Avec sept buts concédés en trois matchs, Stuttgart devait tenter de retrouver un semblant de solidité défensive pour espérer décoller au classement (seulement un point pris en trois journées). Si la semaine précédente, l’attaque et Mario Gomez (2 buts) avait combler les manques de la défense (3-3), cette dernière a cette fois été hermétique (0-0). Le résultat d’un très bon match du dernier rempart, Ron-Robert Zieler. Le gardien allemand a stoppé 7 tentatives des joueurs du Fortuna Düsseldorf pour ne pas encaisser le moindre but malgré leur 1,24 buts attendus (xG). Pour couronner le tout, le coéquipier de Benjamin Pavard (3/5 duels gagnés, 2/4 duels aériens, 8 ballons récupérés, 8 dégagements, 90 % de passes réussies) a coupé de nombreuses actions (10 ballons récupérés) et a été propre dans la relance (70 % de passes réussies). Reste à faire que l’attaque fonctionne en même temps que la défense pour que Stuttgart prenne les trois points.

les-étoiles-deurope-5e-journée-bundesliga-ron-robert-zieler-foot-dinfographies

Mentions

les-étoiles-deurope-5e-journée-bundesliga-mentions-foot-dinfographies

Crédit photo : Pixnio, domaine public

Publicités

3 réflexions au sujet de “Les étoiles d’Europe : 5e journée”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.