les-étoiles-deurope-foot-dinfographies-front-VD
Affaire de chiffres

Les étoiles d’Europe : 3e journée

L’entrée canon de Jules Keita, le Lucas Moura show, les gardiens infranchissables et les milieux omniprésents. Retour sur les performances remarquables du week-end dans les cinq grands championnats européens.

Ligue 1

Moussa Konaté

Le buteur sénégalais d’Amiens a porté les siens samedi face à Reims (4-1). D’abord passeur décisif sur l’ouverture du score de Gnahoré, Moussa Konaté a ajouté deux buts, les troisièmes et quatrième de son équipe. Si sa première réalisation était pour ainsi dire facile (0,81 xG, 81 % de chances de finir au fond), son second but à l’entrée de la surface était bien moins évident (0,11 xG). Outre son efficacité, Konaté s’est montré presque intraitable dans les duels, au sol ou dans les airs (11 duels remportés sur 15 en tout, soit 73 %). En revanche, il a été moins en réussite dans ses dribbles (1 sur 2 manqué), et il a perdu 30 % de ses ballons touchés. Un moindre mal ceci dit pour un attaquant au profil de pivot.

les-étoiles-deurope-3e-journée-ligue-1-moussa-konaté-foot-dinfographies

Jules Keita

C’est ce qui s’appelle une entrée payante. A la 66e minute de Nice-Dijon, Jules Keita remplace Romain Amalfitano. Une minute plus tard, les Dijonnais ouvre la marque, sans que Keita ne soit impliqué. Mais dans les dix dernières minutes, Keita se joue de la défense faiblarde des Niçois : il délivre une passe décisive pour Haddadi, puis plante un doublé pour sceller un score flatteur (4-0). Un gros bilan pour 24 minutes passées sur le terrain. un peu chahuté dans les duels (4 gagnés sur 8), Keita a été propre et efficace dans ses quelques passes (4 réussies) et ses dribbles (2 réussis). Son seul bémol, parce qu’il faut bien chipoter, il a perdu son seul duel aérien disputé. Jules Keita mesure 1,68 mètre pour 56 kilos… A voir son rendement contre une défense qui a envie de défendre.

les-étoiles-deurope-3e-journée-ligue-1-jules-keita-foot-dinfographies

Bertrand Traoré

Tandis que Nabil Fekir et Mariano Diaz n’ont pas vraiment débuté leur saison (ou font un mauvais début), Bertrand Traoré enchaîne les bonnes performances à domicile. Déjà buteur leur de la première journée contre Amiens, le Burkinabé a frappé de nouveau face à Strasbourg (2-0). Distribuant de bonnes passes durant tout le match (50 passes réussies, 2 passes clés), Traoré a été solide dans les duels, y compris dans les airs. Par contre, pour un dribbleur tel que lui, sa réussite dans l’exercice laisse à désirer (2 sur 4). De même, pour un ailier droit, même dans un registre d’attaquant intérieur qui revient sur son pied gauche, un seul centre (raté) en 90 minutes, c’est très peu, surtout lorsqu’on dispose de joueurs doués dans ce domaine comme Terrier ou Mariano.

les-étoiles-deurope-3e-journée-ligue-1-bertrand-traore-foot-dinfographies

Mentions

les-étoiles-deurope-3e-journée-ligue-1-mentions-foot-dinfographies

Premier League

Lucas Moura

En trois matchs de Premier League, Lucas Moura a déjà marqué un but de plus que toute la saison dernière entre le PSG et Tottenham, toutes compétitions confondues. Hier soir à Old Trafford, l’ailier brésilien replacé attaquant a marqué un doublé pour sceller le destin du match (0-3). Toujours aussi bon dans le dribble (2 tentés et réussis), Lucas ne s’est pas débarrassé de son déchet (40 % de ballons perdus, 44 % de passes manquées). Par contre, il a su gratter des ballons pour aider son équipe, dominée par Manchester United en première période. Et s’il n’a gagné que la moitié de ses duels, c’est à relativiser vu son gabarit (1,72m pour 72 kg).

les-étoiles-deurope-3e-journée-premier-league-lucas-moura-foot-dinfographies

Les attaquants de Fulham

20 millions d’euros et deux prêts (dont un à 400 000 euros). C’est ce qu’a dépensé Fulham cet été pour faire venir Aleksandar Mitrovic de Newcastle, André Schürrle de Dortmund et Luciano Vietto de l’Atlético Madrid. Après deux défaites, les Cottagers ont vaincu Burnley dans un match tout de même disputé (4-2). Une victoire acquise grâce aux performances de ses trois hommes d’attaques, bien aidés par Jean-Michael Seri au milieu (1 but, 4 passes clés, 92 % de passes réussies sur 92 tentées, 6 ballons récupérés). Le score aurait pu être plus flatteur, car si les trois joueurs ont légèrement surperformer au niveau des expected goals (1,75 xG pour 3 buts), ils ont touché les montants à deux reprises et ont distribué 9 passes clés pour seulement deux décisives. Schürrle et Vietto ont également travailler défensivement (9 ballons récupérés). Malgré les qualités de dribbles des deux ailiers et le physique de Mitrovic (1,87m, 90kg), la ligne d’attaque a été très mauvaise en terme de dribbles réussis (3 sur 10) et de duels gagnés (10 sur 35).

les-étoiles-deurope-3e-journée-premier-league-attaquants-fulham-foot-dinfographies

Harry Maguire

En difficulté lors du premier match de la saison face à Manchester United (défaite 2-1), Harry Maguire a redressé la barre lors des deux matchs suivants. Ce week-end, il a offert la victoire à Leicester à la 91e minute. Et pas de la tête, mais d’une frappe de l’extérieur de la surface s’il vous plaît ! Une action sur laquelle il n’avait que 1 % de chances de marquer, et où il a parfaitement placé sa frappe à ras de terre. D’ailleurs, le géant (1,94m, 100kg) a échoué dans la moitié de ses duels aériens (3 sur 6). En revanche, il a gagné ses duels au sol en majorité (5 sur 8, 6 ballons gagnés) et n’a pas commis la moindre faute du match.

les-étoiles-deurope-3e-journée-premier-league-harry-maguire-foot-dinfographies

Mentions

les-étoiles-deurope-3e-journée-premier-league-mentions-foot-dinfographies

Liga

Le B&B

Orpheline de Cristiano Ronaldo, la BBC du Real Madrid s’est muée en B&B avec Karim Benzema et Gareth Bale. Ces deux-là ont découpé Gérone dimanche soir (4-1), en inscrivant trois buts et s’échangeant une passe décisive (Bale pour Benzema). Dangers principaux du Real, ils ont délivré de bons ballons (6 passes clés), pour Kroos, Isco ou Asensio, qui n’ont pas eu de réussite. Redoutables balle au pied (5 dribbles réussis sur 6), le B&B a pratiquement tout réussi. Les duels aériens et les centres sont les seuls domaines où leur réussite ne dépasse pas 50 %, mais sur très peu de situations (2 centres et 2 duels de la tête). Contre Gérone, CR7 ne manque pas…

les-étoiles-deurope-3e-journée-liga-benzema-bale-foot-dinfographies

Pione Sisto

L’ailier danois a lancé sa saison. Peu en vue à domicile contre l’Espanyol une semaine plus tôt (remplacé à la 52e minute), Pione Sisto a terminé avec un but et une passe décisive lors de la victoire du Celta de Vigo sur le terrain de Levante (1-2). Sisto a été dangereux à plusieurs reprises, par la passe (3 passes clés, 93 % de passes réussies) et la frappe (5 tirs, 3 cadrés pour 0,25 xG).

Il a beaucoup tenté de l’extérieur de la surface, et a même touché la barre sur coup franc. Il a plusieurs fois fait la différence (3 dribbles réussis, 6 duels remportés), même s’il a échoué autant de fois dans ces deux secteurs. En plus de son apport offensif, Sisto a fait sa part en défense, avec six ballons récupérés.

les-étoiles-deurope-3e-journée-liga-pione-sisto-foot-dinfographies

Esteban Granero

Un temps espoir du Real Madrid, Esteban Granero entame sa deuxième saison à l’Espanyol Barcelone. Lors de la victoire des siens à domicile contre le FC Valence, il a été décisif en ouvrant le score sur un coup franc direct. Un coup franc qui n’avait que 14 % de chances de finir au fond. Une dizaine de minutes plus tôt, Granero préservait le 0-0 en contrant un tir de Kondogbia, idéalement placé dans la surface. un bon match pour le milieu espagnol qui n’a plus achevé une saison pleine comme titulaire depuis 2014-2015 du côté de la Real Sociedad.

les-étoiles-deurope-3e-journée-liga-esteban-granero-foot-dinfographies

Mentions

les-étoiles-deurope-3e-journée-liga-mentions-foot-dinfographies

Serie A

Zielinski & Allan

Pendant que Jorginho donnait la leçon à Newcastle (186 ballons touchés, 158 passes réussies, soit 27 de plus que toute l’équipe adverse), ses anciens partenaires de Naples ont renversé l’AC Milan. Mené 2-0 sur sa pelouse à la 50e minute, Naples a réagi : d’abord par l’intermédiaire de Piotr Zielinski qui marque deux buts en un quart d’heure (53e, 67e), et enfin avec le troisième but de Mertens, sur une passe décisive d’Allan. Zielinski et Allan ont été excellents sur l’ensemble du match, bien plus qu’Hamsik (remplacé par Mertens à l’heure de jeu). Extrêmement propres dans le jeu de passes (96 passes réussies sur 104), les deux joueurs ont été les patrons du milieu (18 duels gagnés sur 30). Le Brésilien Allan aurait pu être multiples passeurs décisifs avec ses 5 passes clés, notamment pour Mertens et Callejon. Défensivement, ils ont été efficaces dans leurs tacles (4 sur 7) et ont récupérés un grand nombre de ballons (20). La seule chose qu’on peut leur « reprocher » : une précision un peu faible (3 tirs cadrés sur 8). Mais après tout, ce ne sont que des milieux de terrain…

les-étoiles-deurope-3e-journée-serie-a-zielinski-allan-foot-dinfographies

Benassi & Gerson

Un autre duo de milieux qui a brillé. Mais, là où les Napolitains ont dû batailler ferme face au Milan, la Fiorentina a vite pris la mesure du Chievo Vérone (6-1). Dans cette démonstration, les jeunes milieux Marco Benassi et Gelson ont été très en vue, tout comme Giovanni Simeone (1 but, 1 passe décisive, 5 passes clés, 82 % de passes réussies, 35 % de duels gagnés, 33 % de dribbles réussis, 3 ballons récupérés). Le premier a inscrit un doublé, le second un but et délivré une passe décisive. Si le Brésilien a marqué dans une situation favorable (61 % de chances), Benassi a arraché ses buts aux prévisions des expected goals : son premier n’avait que 6 % de chances de rentrer, son second guère plus (9 %). Bons dans les duels (9 gagnés sur 13), Benassi et Gerson ont aussi travaillé pour l’équipe avec neuf ballons récupérés. Il n’y a qu’au niveau des tacles qu’ils ne dépassent pas les 50 % de réussite (2 sur 4).

les-étoiles-deurope-3e-journée-serie-a-benassi-gelson-foot-dinfographies

Domenico Criscito

Après les évènements tragiques qui ont touché la ville de Gênes, la Sampdoria et le Genoa ont retrouvé les terrains ce week-end. Jouant à domicile, le Genoa a obtenu la victoire face à Empoli (2-1), dont le milieu avait fait très mal à Cagliari la semaine précédente. Une victoire dans laquelle le défenseur latéral Domenico Criscito a joué un grand rôle. Aligné à gauche dans un 3-4-3, l’ancien du Zenith Saint-Pétersbourg a délivré deux passes décisives pour ses attaquants (6e, 18e). Pour le reste, Criscito a remporté la majorité de ses duels (13 sur 20) et effectué cinq dégagements. Criscito a gagné cinq ballons, et n’a manqué que deux tacles (sur 7). En revanche, il a été moins en vue lorsqu’il a s’agit de déborder, ne réussissant qu’un dribble sur trois.

les-étoiles-deurope-3e-journée-serie-a-domenico-criscito-foot-dinfographies

Mentions

les-étoiles-deurope-3e-journée-serie-a-mentions-foot-dinfographies

Bundesliga

Sébastien Haller

Pour sa deuxième saison à l’Eintracht Francfort, le jeune Français Sébastien Haller débute en beauté. Sur la pelouse de Fribourg, l’ex avant-centre de Twente (où il a inscrit 45 buts en 90 matchs) a donné l’ouverture du score à Nicolai Müller, avant de sceller le score à dix minutes du terme. Fort de sa haute taille (1,90m et 82 kg), Haller a pris le dessus sur les défenseurs adverses (63 % de duels au sol et dans les airs). S’il a manqué ses deux tentatives de tacles, Haller a gagné six ballons, un total plutôt élevé pour un buteur. Si il maintient ce niveau, il pourrait peut-être frapper à la porte de l’équipe de France, en suppléant d’un certain Olivier Giroud… A suivre !

les-étoiles-deurope-3e-journée-bundesliga-sebastien-haller-foot-dinfographies

Thomas Müller

Pour cette première journée de Bundesliga, difficile de mettre en avant des performances individuelles. La plupart des joueurs qui ont été décisifs n’ont pas réalisé de grande prestation d’ensemble. Alors quitte à en choisir un, autant prendre celui qui ne brille jamais, mais reste souvent efficace. Devenu plus passeur sur ces deux dernières saisons (26 passes pour 13 buts) que lors des exercices 2014 à 2016 (33 buts pour 15 passes), Thomas Müller démarre 2018-2019 avec un de chaque pour la victoire du Bayern contre Hoffenheim (3-1). En dehors de cela, le meilleur jeune de la Coupe du monde 2010 a notamment donné une bonne opportunité à Kingsley Coman, non convertie, et a globalement été bon dans ses passes (88 %). Pour le reste il a été tout juste moyen (un peu moins de la moitié de ses duels remportés (6 sur 14), et du 50/50 pour les dribbles, les duels aériens et les tacles.

es-étoiles-deurope-3e-journée-bundesliga-thomas-müller-foot-dinfographies

Rune Jarstein

Comment une équipe peut terminer le match avec 1,34 expected goals pour un zéro pointé et une défaite au tableau d’affichage ? Qui plus est en ayant bénéficié d’un penalty dans les dix dernières minutes ? La réponse s’appelle Rune Jarstein. Le gardien norvégien a arrêté tout ce que les joueurs de Nuremberg lui ont envoyé, y compris donc le penalty à la 83e minute. En plus d’avoir été intraitable dans ses cages, Jarstein a été très propre à la relance (21 passes complétées sur 35).

les-étoiles-deurope-3e-journée-bundesliga-rune-jarstein-foot-dinfographies

Mentions

les-étoiles-deurope-3e-journée-bundesliga-mentions-foot-dinfographies

Crédit photo : Pixnio, domaine public

2 réflexions au sujet de “Les étoiles d’Europe : 3e journée”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.